Echo du Conseil communal d'Ecublens du 13 décembre 2019

Ecublens prend possession du parlement cantonal

Assermentation de Madame Stéphanie Aquin, Dr. en biotechnologie, nouvelle membre du PLR + ID au Conseil communal d'Ecublens.

Cession du Conseil communal d’Ecublens « hors les murs », dans la salle du Grand conseil à Lausanne, en attendant la fin des transformations de notre salle du Motty. Dernier conseil communal de l’année 2019 consacré aux budgets 2020.

Par rapport aux comptes effectifs de 2018, les charges prévues en 2020 passent de 69,4 mio à 74,6 mio, soit + 7,5%, pour des recettes quasiment identiques. La marge d’autofinancement, celle qui nous permet de financer nos investissements, se réduit de 3,1 mio à 1,3 mio, en raison des fortes augmentations des charges opérationnelles. Les budgets détaillés  sont disponibles sous https://www.ecublens.ch/politique/conseil-communal/budgets-et-comptes

A l’instar des autres groupes représentés, le Président en fonction a donné la parole, en début de débat, au PLR + ID pour une appréciation globale sur le budget. Le PLR + ID n’a pas pu éluder la question récurrente de l’absence de facturation de la taxe de base sur les déchets. Cette taxe, pourtant perçue par la quasi-totalité des communes vaudoises, trouve son origine dans l’application de la loi Fédérale sur l’Environnement, qui induit le principe du pollueur/payeur. Et, par voie de conséquence, les 880'000 CHF non encaissés doivent être compensés par la perception équivalente de 2 points d’impôts supplémentaires, à la charge des contribuables de la commune d’Ecublens. Ces derniers paient ainsi par l’impôt, non seulement l’élimination de leurs propres déchets, mais également ceux des résidents non domiciliés officiellement sur la commune (étudiants notamment). Rappelons que cette option a été validée par la majorité de gauche et du groupe Forum lors d’un précédent conseil. Un paradoxe tout particulier pour les verts, qui s’arrogent l’exclusivité de conscience et de préoccupation des thèmes environnementaux.

Un conseiller UDC a estimé que le poste « frais de manifestations, rencontres et animations », qui couvre essentiellement le coût de la patinoire durant les 3 mois d’hiver sur la place François Silvant, n’est pas suffisant à hauteur de 111'000 CHF. Contre l’avis de la Municipalité, il a trouvé une courte majorité pour le faire passer à 200'000 CHF, sans que l’on sache très bien à quoi il pourra servir.

Nous avons eu le plaisir d’assister à l’assermentation et à l’entrée au groupe PLR + ID de Madame Stéphanie Aquin, Dr. en biotechnologie. Elle remplace M. Hervé Perret, démissionnaire, que nous remercions pour ces quatre années passées au service de notre groupe et des intérêts de la commune.