Echo du Conseil communal d'Ecublens du 11 juin 2020

Reprise de l’activité politique du Conseil communal

Complexe scolaire du Pontet

Après 3 séances annulées, la première faute d’objets, les deux suivantes pour les motifs que l’on sait, le Conseil communal d’Ecublens s’est réuni le 11 juin dernier dans l’immeuble Amphimax pour traiter cinq préavis municipaux. Merci à l’UNIL qui a généreusement mis cette salle à disposition de « sa commune » afin que les participants puissent respecter les distances sociales.

Le bâtiment Pluton du complexe scolaire du Pontet comprend une salle de gym et une piscine couverte destinée aux écoles. Construites en 1974, toutes deux doivent être totalement rénovées et un crédit de 4'590'000 CHF a été accordé.

Romande Energie Services SA a acquis la chaufferie à bois de Migros-Vaud (site Jowa). Son intention est d’augmenter la capacité de production à 4,5 Mégavolts (MV) d’énergie thermique, 700 kW d’énergie électrique et développer un réseau de distribution de chauffage à distance dans la plaine du Croset. Le Conseil a accepté un investissement de 420'000 CHF pour raccorder à ce réseau le complexe scolaire du Pontet. Ainsi, les 800 kW nécessaires à son chauffage ne seront plus produits par une énergie fossile mais par une énergie renouvelable locale, le bois étant considéré comme neutre en CO2 (production lors de la combustion compensée par l’absorption par les arbres lors de leur croissance). Voir le détail de ce très intéressant préavis ici.

Le Conseil communal a également accepté des crédits de 329'000 CHF pour déplacer des collecteurs d’eaux claires « En Vallaire » et 165'000 CHF pour financer un réseau de drainage au pied de la déchetterie communale, eau qui sera ainsi retraitée par la Station d’épuration de Morges au lieu de se déverser dans la Venoge.

En fin de séance, ont été développés deux interpellations et un postulat. :

  • M. Jean-Paul Dudt du groupe PS IG demande un bilan écologique des feux d’artifice tirés sur Ecublens : l’espoir de l’interpellateur est sans doute que la commune interdise tout feux d’artifice. Une réponse circonstanciée de la Municipalité lui a été fournie sur-le-champ, qui ne lui laisse que peu d’espoir pour sa quiétude le 1er août prochain.
  • Un groupe de 7 conseiller(ère)s a interpelé la Municipalité sur les mesures qu’elle entend prendre pour réduire la pollution lumineuse sur la commune, en particulier dans la plaine du Croset. Il relève l’insuffisance actuelle de règles en la matière et la gêne occasionnée par les panneaux lumineux (principalement publicitaires) durant la nuit. La réponse sera apportée lors d’un futur Conseil.
  • Enfin, M. Alessandro Stio, PLR + ID, demande une étude et un rapport sur les possibilités de limiter les plastiques à usage unique sur la commune, notamment par l’interdiction d’utiliser de la vaisselle jetable lors de manifestations sur le domaine public.