Détail des actualités

Mobilité et trafic à Ecublens : le PLR + ID en action !

A fin 2019, le PLR + Indépendants de Droite Ecublens déposait une pétition avec plus de 1600 signatures, dont plus d’un millier de personnes habitant à d’Ecublens. Elle demandait que nos Autorités cantonales trouvent rapidement une solution afin que le carrefour du Pontet (Cerisaie) ne subisse plus d’interférence avec le M1.

L’objectif était de réduire l’engorgement de l’axe Route de la Pierre, Rue du Villars, Ecublens, route de la Maladière, Chavannes, lequel engendre pollution, bruit, perte de temps et danger pour les cyclistes.

Mardi 17 novembre 2020, le Grand Conseil du canton de Vaud a accepté à l’unanimité la prise en compte de cette pétition. La balle est maintenant dans le camp du Conseil d’Etat qui devra examiner avec la plus grande attention notre demande, notamment dans le cadre du crédit de 800'000 CHF accordé pour l’étude du développement du M1.

Dans ses démarches, notre groupe a pu compter sur le soutien actif et engagé de notre député Stéphane Masson. M. le député et Conseiller Municipal Jean-Louis Radice et notre conseiller Municipal M. Jean Cavalli ont également soutenu activement nos démarches.

Une gare CFF à l’EPFL ?

Le député PLR Stéphane Masson a déposé une interpellation lors de la séance du Grand Conseil du 12 février 2019 soulevant la question de la création d’une nouvelle ligne CFF entre Lausanne et Morges, avec l’aménagement d’une gare souterraine à l’EPFL. Avec l’UNIL, nos grandes écoles accueillent près de 40'000 étudiants, enseignants, assistants et employés, ce qui en fait la 2ème » « ville » du canton et mérite donc une attention particulière non seulement de l’Etat de Vaud, mais également de la Confédération. Mandaté par l’EPFL, un grand bureau d’ingénieurs a conclu qu’un tel projet est possible techniquement.

Face à un accueil tout d’abord mitigé de la cheffe du département des infrastructures, Stéphane Masson est revenu à charge le 30 juin 2020 en marge de la réponse du Conseil d’Etat à son interpellation, demandant cette fois qu’une détermination soit votée par le Grand Conseil, afin de donner tout l’appui nécessaire à l’étude du projet. Il a reçu ce soutien à une très large majorité. Le 18 novembre dernier, le conseil d’Etat communiquait à l’interpelant sa position : le Conseil d’Etat affirme sa volonté claire de soutenir la création d’une nouvelle ligne Lausanne-Morges. C’est donc désormais la totalité de nos Autorités politiques qui soutiennent cette démarche. Merci à eux.

Certes, ces deux actions n’auront pas de conséquences immédiates pour Ecublens. Des investissements par le Canton pour désolidariser le carrefour du Pontet (Cerisaie) d’avec le M1 seront sans doute onéreux, mais réalisables dès lors que le Canton devrait pouvoir compter sur un soutien financier conséquent de la Confédération dans le cadre du plan FORTA (Fond pour les routes nationales et le trafic d’agglomération), voté par le peuple en 2017.

Une nouvelle ligne Lausanne Morges et une gare souterraine à l’EPFL ne se concrétiseraient probablement pas avant l’horizon 2045-2050. C’est long, mais c’est aussi notre responsabilité de réfléchir, de travailler et d’agir concrètement pour les générations futures d’Ecublens et de l’Ouest lausannois.